Démarche

 

Pour moi, la création, quelle qu'elle soit, c'est d'abord et avant tout un état d'esprit, une liberté que l'on prend et que l'on accorde au monde de l'intuition et à l'inconscient. Le premier jet doit être entièrement libre. Ensuite, je fignole, je précise ou je change complètement d'idée.

 

Ma production se divise dans le temps en séries. Très souvent et depuis très longtemps aussi, je démarre plusieurs toiles à la fois. Je ne peins pas chaque jours mais chaque jour je suis parmi elles, dans mon atelier. J'y vis.  Donc, je peins par élan! Les toiles ne sont pas, pour autant, automatiquement composées de la même façon ni dans la même palette de couleur ou le même style.

Parfois, il ne semble y avoir aucun liens entre elles. Parfois, aussi, des toiles faites à des moments éloignés sont semblables. Je suis la pulsion du geste. Très souvent, je commence par placer le jaune puis, le rouge et le bleu alternent sans grande réflexion. Mais, rendue à la troisième couleur je m'éloigne et prend le temps de regarder où j'en suis et vers où je vais sur la toile. À partir de ce moment, c'est la toile qui me guide au fil des couleurs étalées de façon spontanée.

Pour improviser, il me faut prendre le temps de regarder chaque frontière de couleur, chaque rapport de masse. Chaque coup de pinceau ou de spatule laisse une trace, il faut décider de la garder ou pas. Si on la garde, faut-il, mieux la définir? Trop préciser coupe l'attrait du spontané. Parfois je bloque, ne sais comment continuer, alors, j'arrête pour prendre le temps de la regarder. Parfois, des mois peuvent se passer entre les premiers jets et l'achèvement d'une toile. Parfois, je l'oublie et la retrouve et, parfois, à ce moment là, m'apparaît clairement, ce que j'ai à ajouter.

J'aime qu'il n'y ai pas épais de peinture. Lorsque la couleur s'organise du premier coup (même si entre chaque intervention, il y a des mois de distance) c'est, pour moi, source de grande satisfaction. J'aime que chaque toile soit unique et différente. Cela implique de faire appel à l'instinct pour la fluidité du geste et aussi pour que l'organisation de la composition soit singulière. Par ailleurs, ça ne veux pas dire qu'automatiquement ce soit intéressant! Ce n'est pas si simple de tenter que chaque toile soit pertinente du premier coup, avec le minimum de peinture. Qu'elle ne soit pas le dur labeur d'une longue recherche en accumulant couleurs par dessus couleurs!

Évidement, bien des toiles sont comme impossible à trouver rapidement, alors, l'inévitable long chemin d'essais et erreurs s'impose. Points positifs, ces recherches permettent de comprendre et d'apprendre à jongler avec de la couleur et sa matière! Peindre ainsi, pour  moi, c'est jouer d'abord et avant tout, bien que, ce soit également, exprimer l'inexprimable autrement.

 

Katherine Godbout, artiste peintre

© 2023 by EK. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now